Cogénération et injection

L'agriculture est depuis toujours un moteur du développement de l'économie régionale. Pour le Crédit Mutuel de Bretagne, il est essentiel d'accompagner durablement les agriculteurs.

Nous sommes à leurs côtés dans leurs démarches d'installation, d'innovation, d'optimisation de la qualité et de prise en compte de la problématique environnementale, que ce soit via un accompagnement financier, juridique ou le partage de compétences.

Financer votre projet de méthanisation

Au Crédit Mutuel de Bretagne, nous sommes convaincus de l’enjeu que représente la transition énergétique pour nos clients et nous avons la volonté d’accompagner cette tendance de fond et ses innovations.

Nous mettons à votre service notre expertise en financement de projets de bio énergie, acquise par l’accompagnement de nombreux projets sur nos territoires depuis 2010.

Vous bénéficiez de financements sur-mesure adaptés aux besoins de chaque projet(1) :

  • Prêt énergie renouvelable.
  • Crédit-bail par l’intermédiaire de notre filiale Arkéa Crédit Bail.

Un conseil dédié, présent sur le terrain

Un conseiller, d’une agence professionnelle spécialisée, est dédié à votre projet et se déplace sur le terrain. Il vous accompagne de la réflexion à la production. Il bénéficie de l’appui d’experts en financement de projets énergétiques du Crédit Mutuel de Bretagne.

Un accompagnement tout au long de votre projet

  • Lecture de l’étude de faisabilité technique et des diagnostics
  • Étude de financement (prêts, informations sur les subventions)
  • Accompagnement bancaire lors de la réalisation
  • Accompagnement bancaire lors de la production

De l'énergie à revendre

Mélanger des effluents d’élevage avec des débris végétaux pour générer du gaz et ainsi alimenter un réseau de gaz ou un moteur produisant de la chaleur et de l’électricité.
La méthanisation sonne un peu comme la version moderne du « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » de Lavoisier.

Cogénération-et-injection-exploitantsPortrait d'exploitants accompagnés par le Crédit Mutuel de Bretagne

Arnaud et Jean-Christophe Gilbert, Franck Perrodin, associés du Gaec Champ Fleury, exploitation laitière (35).

Les trois associés ont investi dans une unité de méthanisation. La réflexion a commencé en 2010. Aujourd’hui le Gaec du Champ Fleury alimente en biogaz la commune de Liffré (35) et assure près de 30 % de la consommation annuelle en gaz naturel de cette ville de 7 500 habitants. Pour produire du méthane, les effluents d’élevage de cette exploitation laitière sont mélangés à des déchets d’abattoir, des résidus de tonte et des débris de pommes issus d’une cidrerie des environs. Un exemple d’économie circulaire qui tourne bien.

Le financement a été assuré par le Crédit Mutuel de Bretagne qui a suivi toute la genèse du projet. « Une partie a été financée en crédit-bail », précise Jean-Christophe Gilbert. « C’était intéressant en termes de garantie et cela permettait, en outre, de préserver la capacité d’investissement ». Le Gaec a par ailleurs, bénéficié d’aides de la Région et de l’Ademe, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Avec un an de recul, l’équipement a démontré toute son efficacité. « Nous sommes même au-delà des prévisions », reconnaissent les associés. Derrière cette réussite, il y a aussi beaucoup de travail. « La méthanisation est un atelier à part entière, qui demande du suivi », insiste Jean-Christophe Gilbert.

Le mot de la conseillère : Rozenn David, conseillère du Crédit Mutuel de Bretagne pour le Pôle professionnel de Cesson-Sévigné (35), suivi et accompagnement.

Cogénération-et-injection-conseillere

"Les associés nous ont fait part de leurs premières réflexions sur un atelier de méthanisation. Au fil des mois, ce projet novateur, environnemental, vecteur de diversification et créateur d’emplois a suscité un intérêt croissant de la part des exploitants, des élus locaux et de l’ensemble des partenaires. Le Crédit Mutuel de Bretagne a suivi et accompagné les porteurs du projet tout au long de leurs démarches pour leur proposer un financement adapté, en prenant en compte les délais de mise en route de l’unité de méthanisation, l’octroi des subventions ou encore l’adaptation de nouveaux matériels. Aujourd’hui, le bilan est très positif, Arnaud, Jean-Christophe et Franck ont démontré leur parfaite maîtrise de ce nouvel équipement".