Bienvenue sur votre nouveau site cmb.fr ! 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, notamment pour nous permettre d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. Pour en savoir plus cliquer ici .

En décembre 2018, les banques françaises se sont engagées à la demande du Président de la République à limiter les frais d’incidents de paiement et d’irrégularités de fonctionnement de compte pour les publics les plus vulnérables financièrement.
Au Crédit Mutuel de Bretagne, pour eux, ces frais sont limités à 25 euros par mois.

Pour qui ?

Les difficultés de la vie ont souvent un impact sur votre budget et les finances.

Ce plafonnement des frais bénéficie aux personnes en situation de fragilité financière. Découvrez ici les critères de détection en vigueur.

Liste des frais concernés :

  • commissions d'intervention,
  • frais de lettre d'information préalable pour chèque sans provision,
  • frais de lettre d'information pour compte débiteur non autorisé,
  • forfait de frais par chèque rejeté pour défaut de provision,
  • frais de rejet de prélèvement pour défaut de provision,
  • frais de non-exécution de virement permanent pour défaut de provision,
  • frais suite à la notification signalée par la BDF d'une interdiction pour le client d'émettre des chèques,
  • frais pour déclaration Banque De France d‘une décision de retrait de carte bancaire,
  • frais d’opposition (blocage) de la carte bancaire par la banque.

 

 

De plus, attentifs aux personnes qui font face à une période de fragilité bancaire, nous proposons également des solutions de gestion budgétaires adaptées : Budg’Equilibre  .

Ouvrir un compte