Anti-virus

Les anti-virus sont des logiciels dont l'objectif est de détecter les programmes hostiles tels que les vers, les virus, les bombes logiques, etc, et le cas échéant, proposer un remède.

 

Comment fonctionnent-ils ?

Leur mode de détection repose essentiellement sur une base de signatures, c'est à dire un fichier contenant le "génome" de chaque virus connu. En possession de ces précieuses signatures, ils scannent les fichiers de l'ordinateur ou du téléphone mobile, ainsi que ceux rentrants ou sortants, à la recherche d'une éventuelle concordance de codes.

Parallèlement à ce système, la plupart des anti-virus disposent d'une fonction d'analyse heuristique.

L'analyse heuristique consiste à rechercher les instructions inhabituelles au système d'exploitation, aux applications ou aux logiciels, notamment ceux de messagerie électronique, celles-ci pouvant provenir d'un virus encore inconnu.

A ces premières fonctions vient se greffer un troisième procédé baptisé le "contrôle d'intégrité".

Le contrôle d'intégrité a pour objectif de cartographier les fichiers présents sur un ordinateur ou un smartphone. Cette cartographie liste le plus fréquemment le nom, le poids, le CRC (contrôle de redondance cyclique) des fichiers dans le but d'y détecter d'éventuelles modifications lors de leur ouverture.

Tous les systèmes de détection se trouvant en place, il convient de les faire fonctionner en temps réel.

Cette tâche est dévolue au "moniteur d'activité" dont le rôle est de rechercher la présence d'un virus dans chaque accès à un fichier.

Après la détection, les logiciels anti-virus doivent être en mesure de proposer des solutions. Elles sont au nombre de trois :

1. Il existe un remède et le fichier infecté est réparé par l'anti-virus.

2. Il n'existe aucun remède et le fichier infecté est placé en quarantaine, c'est-à-dire, transféré par le logiciel vers une zone de stockage qui lui interdira toutes propagation et activité.

3. L'ampleur de l'infection est telle qu'elle nécessite une restauration du système, c'est-à-dire le retour à un état antérieur à la contamination par le virus. Cette ultime option générant des pertes de données inévitables, il convient donc de sauvegarder fréquemment vos données sur CD-rom, sur un disque dur ou encore dans le Cloud.

Comment se procurer un anti-virus ?

Trois solutions s'offrent à vous pour l'acquisition d'un anti-virus :

1. En vous rendant dans un commerce informatique ou culturel.

2. En téléchargeant via Internet un logiciel payant ou gratuit.

3. En souscrivant à l'éventuelle offre de votre fournisseur d'accès à internet.

Pour quel anti-virus opter ?

Payant ou gratuit, le marché des anti-virus ne manque guère d'acteurs.

Votre choix doit être avant tout dicté par vos besoins, la qualité et l'étendue des services proposés et non sur la seule publicité faite autour d'un produit par son éditeur.

Diverses revues informatiques ou sites Internet consuméristes réalisent fréquemment des comparatifs qualitatifs. L'idéal est de vous y référer. Saisissez pour cela le terme "comparatif anti-virus" dans les moteurs de recherche tels que Google ou Bing...

 

Important !

  • Rappelez-vous qu'un anti-virus efficace et pleinement opérationnel, est un anti-virus à jour.